• Le temps passe, je change.

    Après avoir valu tout ce passage déprimant de la vie, je tourne la page, laissant ainsi le cœur,
    qui a semé beaucoup de problèmes blessant ma propre volonté et ma fierté.  

    Le temps passa, la vie doit continuer comme il se doit. Je n'ai à me faire des personnes qui ne 
    pensent qu'à elles même et qui ne peuvent pas réellement aimer. J'ai recommencé à faire du 
    sport et à enlever toute cette graisse que j'ai entamé depuis que j'avais commencé à tomber 
    bas dans ma confiance. Je dois me détacher de toutes ces choses qui pourraient me refaire chuter.

    Cependant, une chose m'inquiète : mon avenir. Dois je devenir quelqu'un qui va surprendre l'humanité 
    ou bien dois je rester une personne normale qui fera quotidiennement la même chose ? 
    Seul mon cœur en décidera. On dit souvent que notre choix fera notre futur. Mais... Je sais que 
    la vie ne sera plus la même. Tant de gens que j'ai encouragé jusque là se sont retournés contre moi.
    La cause ? parce que je ne viens plus leur parler ou bien " via internet " je ne leur parle plus. 

    Internet n'est pas un lieu de tranquillité où l'on peut avoir des amis facilement et les retenir. 
    Personne sur internet n'est digne de confiance, tant qu'on ne se rencontre pas dans la vraie vie. 
    On ne pourra qualifier quelqu'un d'amis que lorsqu'on ne peut les voir que par la voie technologique. 
    Ma réponse : Internet permet certes de connaître de nouvelles personnes, mais elle ne peut... 
    changer une vraie amitié et une vraie relation d'un groupe d'individus qui se font confiance et qui 
    s'assembleront encore et encore. Internet n'est qu'une passe pour ce que l'on appelle " Un deuxième 
    monde ". C'est une passerelle qui détruira ce lien fort qu'on a souvent quand on est avec les personnes 
    qu'on chérit. 

    J'ai beaucoup changé quand j'ai connu internet. Maintenant, je passe mon temps à discuter, à jouer, à 
    trouver des gens à qui parler, je peux plus me passer d'internet. Je me souviens de ce moment où j'étais 
    parti au Japon. 1 mois sans internet m'a fait le plus grand bien. C'est comme si je renaissais de mes cendres.
    J'ai finalement compris que l'éducation des enfants de nos jours ne se fait que par l’interaction virtuelle,
    un brain-washing si je puis le dire. Le niveau d'étude est devenu si bas que parfois, je me demande si on 
    pourra faire quelque chose à propos de notre pays. J'ai changé mais ce n'est pas grave. 

    Je compte faire regretter tout ceux qui m'ont lâchement abandonné pour leur gaminerie ou bien leur 
    mauvaise fierté. Le temps passe, je change. 

    Tommy

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Novembre 2017 à 21:47

    Il y a bien longtemps que je ne suis passée par ton blog...

    Tu évolues, tu changes... C'est bien, c'est la logique.

    J'espère que ta vie dans le réel t'apportera moins de déboire que ton investissement dans le virtuel...

    Une bonne soirée et si tu peux, donnes de tes nouvelles. Ton dernier article remonte à septembre.

    A bientôt j'espère...

    FAUSTINE.

      • Samedi 30 Décembre 2017 à 09:48

        Bonjour, un article que j'ai publié répondra à ta question. Mais ce n'est qu'une partie de ce je ressentais. 
        Je vais publier les autres liens aussi et bonne lecture :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :