•  

    Depuis petit, je me posais déjà la question. D'année en année, je commençais à me rendre compte
    d'une chose. Toutes les personnes autour de moi, ceux qui sont proches de moi, ceux qui me 
    disent : tu es bien comme tu es, ne change pas, tu rends les gens heureux. 
    De plus en plus, au plus négative, je pensais le contraire. J'ai l'impression que j'attire que le 
    malheur des autres. Plus je leur parle, plus je me sens éloigné d'eux, plus je me dis : " En fait,
    je ne suis qu'un bouche trou de la société actuelle " On vient me parler que quand on a besoin 
    de moi puis on m'oublie. Que je disparaisse ou non, personne ne se souviendra de moi, ça je peux 
    l'affirmer. Dans ma tete en ce moment se dessine un gros nuage blanc d'un coté et noir de l'autre. 
    Si je pouvais ne plus exister, si je pouvais ne plus avoir à penser à rien, ça me ferait peut être du bien. 

    Pourquoi ne m'arrive t'il rien ? Pourquoi c'est toujours les autres qui prennent et non moi ? 
    Je me le suis toujours demandé. Je m'en fiche de ce qu'il peut m'arriver. Pourtant, ce n'est pas moi 
    qui prend, c'est toujours ceux qui me sont proches. Je vais finir par craquer un jour. J'ai craqué. 
    Suis je quelqu'un qui mérite un tel supplice ? Pourquoi ne puis je pas vivre un jour sans qu'il y ait de 
    problèmes ? Pourquoi est ce toujours à moi de rencontrer la noirceur de l'enfer ? Pourquoi dois je 
    subir tout ce malandrin ? 

    Je veux disparaitre pour etre enfin libéré de cette torture... 
    Je vais essayer d'etre invisible pendant un moment, on verra si la vie sera meilleure sans moi. 
    Noirceur d'un jour, tant qu'on est une gene, on ne peut qu'avancer vers le mauvais chemin et 
    tomber dans les profondeurs des abysses, là où réside tout etre maléfique, là où ma vie ne sera 
    qu'ombre et poussière mais au moins, personne ne sera là pour souffrir à part moi...

    Tommy

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Je suis de retour pour de nouveaux articles, bien que j'ai laissé quelques temps passés. 
    Mon état d'âme es ce moment est troublé par de nouvelles interactions. Je ne sais pas 
    si je qualifierai cela de perte de motivation. Le passé ne cesse de revenir, alors que j'avais 
    décidé d'avancer, de ne plus rassasier ce qui m'était arrivé. Mais... c'est comme une avalanche 
    de souvenirs qui revient d'un coup et j'ai l'impression de reperdre mon esprit. C'est pour cela 
    que pendant une période, ayant de l'inspiration, mon esprit n'avait aucune envie d'écrire ni 
    l'envie de faire quoi que ce soit. 
    Je cherche petit à petit des portes menant à ce cycle vicieux... Je fais de nouvelles rencontres.
    Pourtant, tout ce que je récolte n'est que doute, déception, des parcelles de moments perdus qui 
    reviennent pour me hanter à nouveau. 
    Je sais que la vie n'est pas facile et qu'il faut aller de l'avant, mais le mental flanche quand on n'a 
    pas d'objectif ni de motivation. Cela nous renferme dans cette dépression nerveuse et le moindre 
    mot qui m'a fait le plus souffrir m'effraie à tel point que je ne saurai qu'abandonner de suite ce que 
    j'entreprends. J'ai fait des efforts, beaucoup d'efforts, pourtant j'ai l'impression que tout cela ne fut 
    qu'en vain... 

    Je cherche... je cherche... pourquoi la vie qu'on m'a donné n'est pas celle que je recherchais ? Je me 
    pose des questions sur la vie. Pourquoi dois je toujours être frustré ? Suis je maudit à ce point ? 
    Comme la majorité des gens, j'ai besoin d'affections... Et pourtant, je me sens si seul dans ce monde.
    Je doute de tout, je n'arrive plus à me contrôler... Même quand je pratique les instruments de musique, 
    je n'ai plus ce moment de plaisir, j'ai l'impression que tout est contre moi. Que tout est un obstacle 
    que je dois casser. Je ne suis qu'un ombre... attendant que la lumière ne me trouve sans quoi je ne 
    suis rien. 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ô toi lumière qui illuminera cet ombre que je suis, 
    Je serai prêt à mettre mon corps et âme pour toi, 
    Ô toi mon soleil qui réchauffera ce faible petit poids,
    Je ferai tout pour te protéger du danger qui te nuit,
    Ô toi mon Ying qui me complétera dans ma foi,
    Je serai ton Yang qui sera loyal envers toi,
    Ô toi qui me redonnera le sourire avec ton cœur ,
    Je me contenterai de tout faire pour te rendre heureuse.

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique